Pétition pour l’abandon du PAD Midi

Signer la pétition

Nous, habitant.es du quartier Midi ou simples citoyennes et citoyens soucieux d’un développement raisonné et durable du territoire, nous opposons à l’adoption de ce PAD Midi.

En effet, ce plan semble avant tout conçu pour permettre aux projets mégalomanes des gros propriétaires fonciers privés et semi-publics de voir le jour : nouveau siège SNCB en surplomb de l’av. Fonsny, construction de tours jusqu’à 150 m de haut… Il encourage la spéculation immobilière, déjà présente, et se fait au détriment des habitant.es des quartiers alentours :

– Les constructions de grandes hauteurs (jusqu’à 150 m) prévues par le PAD impacteront fortement et négativement le paysage, les vues et l’ensoleillement. Ce bric-à-brac de barres et tours s’imposera dans le paysage et les vues vers la vallée depuis de nombreuses perspectives (av. du Roi, chaussée de Waterloo-rue Théodore Verhaegen, rue de l’Instruction, bd Lemmonier…) mais aussi directement depuis les habitations des quartiers alentours (Cureghem, St-Gilles). Elles voleront de précieuses heures d’ensoleillement et boucheront les vues sur le ciel… qui sont parfois le dernier espace de nature disponible à proximité pour les habitant.es de ces quartiers densément peuplés ;

– La densité de construction prévue amènera forcément un supplément de trafic automobile, même dans une zone bien desservie par les transports publics. Or, ce quartier est déjà un des plus saturés de la Région par le trafic automobile et de camions qui y transitent du et vers le Ring ;

La réalisation du PAD implique de nombreuses opérations de démolitions-reconstructions lourdes et énergivores (création de tonnes de déchets, charroi de camions…). En effet, il implique la démolition de nombreux immeubles (250.000 m²) ayant parfois à peine 20 ans pour reconstruire plus dense (500.000 m²). Ce gaspillage est en totale contradiction avec toute ambition écologique et de réduction de l’impact sur le climat.

Les projets imposeront une série continue de chantiers pendant plusieurs années, ce qui dégradera encore plus les possibilités d’usage de l’espace public et les conditions de vie pour les usagers, usagères et habitant.es ;

Les habitant.es du quartier Midi ont besoin d’écoles, de crèches, d’équipements sportifs, de logements abordables, de véritables parcs facilement accessibles, de biodiversité… Or, le programme du PAD ne répond pas du tout à ces besoins ou seulement marginalement (ex. : les nouveaux logements prévus n’ont aucun caractère social et aucun autre équipement n’est prévu)

En conclusion, nous demandons l’abandon de ce PAD Midi. Par contre, nous demandons le maintien ou la diminution des hauteurs existantes (déjà parfois trop élevées), une amélioration de l’espace public, des espaces verts et perméables, la création d’équipement et de logements répondant aux besoins des habitant.es, toutes choses qui peuvent être réalisées sans passer par un PAD !

Pétition pour l’abandon du PAD Midi

2,913 signatures = 97% de l’objectif
0
3,000

Dernières signatures